Protection solaire 365 jours par an ? Le meilleur bouclier contre le vieillissement cutané?

« Rien de mieux qu’une protection solaire adaptée dans la vingtaine pour une peau radieuse dans la cinquantaine ! Tout est dans la prévention »

C’est scientifiquement prouvé, outre les risques de maladies de peau, les rayons UV engendrent également vieillissement prématuré et apparition de taches brunes.

Pour ne pas ressembler à une pomme toute fripée avant l’heure, mieux vaut donc prendre conscience du risque et savoir mettre en place une routine adaptée pour faire barrière à ses radicaux libres : une bonne protection solaire fait clairement la différence quant aux processus de vieillissement cutané.


La protection solaire serait-elle le secret de beauté des asiatiques contre le vieillissement prématuré?


Chez My Silkin, nous aimons vous faire voyager. Nous vous invitons donc à faire un tour en Asie avant de rentrer dans le vif du sujet. Dans ce continent, la protection solaire est bien ancrée dans la culture. Dans des pays comme le Japon, la Corée ou encore la Chine, les peaux radieuses, lisses, souples et rebondies y sont considérées comme des signes de beauté, de jeunesse et de santé.


Les asiatiques (mais aussi de plus en plus d’américaines d’ailleurs) ne pointent pas le bout de leurs nez dehors sans une protection solaire tant en été qu’en hiver. Parapluie, chapeau, lunette de soleil, accessoires anti-UV et surtout crème solaire font partie de l’artillerie pour se protéger du vieillissement cutané précoce.


Avec des consommatrices exigeantes, certaines marques Asiatiques et plus précisément coréenne se placent à la pointe de l’innovation dans le secteur cosmétique et leurs offres de soins solaires se sont même propagées jusqu’à nous. C’est par exemple le cas de la BB Cream ou la Cushion Cream, des produits multifonctions très pratiques qui sont à la fois fond de teint, protection solaire et soin hydratant.


Nous l’avons bien observé, les asiatiques sont très à cheval sur la protection solaire et ce depuis des lustres. La question se pose alors : la rigueur en terme de protection solaire serait-elle l’un de leurs secrets contre le vieillissement précoce de la peau ? Leur éclat juvénile peut en effet nous y faire réfléchir.


N’oublions pas les bienfaits du soleil pour notre bien-être


N’oublions pas toutefois qu’une exposition régulière et modérée à la lumière du soleil est indispensable pour notre bien-être général.


En plus de la bonne humeur que le soleil nous apporte, il nous permet de synthétiser de la vitamine D qui reste difficilement assimilable en quantité suffisante même avec une alimentation équilibrée.

A savoir que 85% des européens sont carencés en vitamine D.




L’indispensable vitamine D est impliquée dans le bon fonctionnement de l’organisme :

- Santé musculaire et osseuse

- Production de protéine et d’enzyme

- Soutient le système immunitaire

- Anti inflammatoire


Obtenir une quantité suffisante de vitamine D est un processus quotidien qui passe notamment par une exposition modérée au soleil. C’est pourquoi chez My Silkin, nous avons fait le choix de nous exposer modérément avec des sessions courtes mais fréquentes pour éviter les coups de soleil. La seule partie que nous préservons au maximum du soleil été comme hiver reste le visage !


La supplémentation en vitamine D est également une option pour éviter les carences tout en se prémunissant du risque de vieillissement prématuré de la peau.



Pourquoi les rayons UV sont-ils néfastes pour la peau ?


Tout d’abord, il est essentiel de distinguer les deux types de rayons UV.

- UVA : Imperceptible et pourtant responsable de 2/3 du vieillissement prématuré de la peau. Ils engendrent non seulement vieillissement cutané mais aussi apparition de taches brunes.

Attention : les UVA traversent le verre et frappent tout au long de la journée, même par temps nuageux. Pensez donc à vous protéger même en voiture ou au bureau selon vos besoins particuliers.

- UVB : la peau brûle sous l’exposition de ces rayons qui provoquent des coups de soleil.


En effet, l’exposition au soleil et sous l’action des radicaux libres, nous sommes plus vulnérable qu’en temps normal face aux rides et aux taches de soleil.

L’environnement que ce soit le soleil mais aussi la pollution à un impact énorme sur notre peau. A l’instar de l’alimentation pour la santé, le plus cruel est qu’il y a un décalage temporel entre l’exposition à un l’élément nocif et le moment ou les dégâts se manifestent dans le miroir.


« C’est seulement dans 10 ou 20 ans que votre peau révèlera la façon dont elle a été traitée aujourd’hui »


Pour quelle protection solaire opter ?


Nous distinguons deux types de protection solaire : à base de filtres minéraux et à base de filtres chimiques ?


Les filtres minéraux, aussi appelés filtres physiques sont généralement composés de dioxyde de titane et/ou d’oxyde de zinc (aussi utilisé comme principe actif apaisant). Ils sont à large spectre, c’est-à-dire qu’ils bloquent naturellement les UVA et UVB, ce qui n’est pas forcément le cas des filtres chimiques.

Leur application cutanée est généralement plus difficile car les filtres ne pénètrent pas dans la peau mais restent à la surface pour réfléchir les rayons. Une protection solaire qui agit donc comme un bouclier.

Optez pour une crème solaire à filtres minéraux pour la prévention du vieillissement prématuré de la peau tout en préservant l’environnement, c’est encore mieux : les filtres minéraux ne sont pas toxiques pour l’environnement.


Les filtres chimiques qu’on retrouve généralement sous les noms tels que : Avobenzone, Oxybenzone, Octinoxate d’octyle, Méthoxycinnamate d’éthylhexyle, Homosalate, Salicylate, Ethylhexyle, Octocrylene.

Cette protection solaire agit en absorbant les rayons du soleil et se dégrade sous l’effet de la lumière. Les filtres chimiques peuvent irriter la peau des personnes les plus sensibles mais surtout détériorer les récifs de corail. Certains sont même des perturbateurs endocriniens et hormonaux. Même à dose infime, ils ne sont pas inoffensifs puisqu’ils imitent les hormones et interfèrent avec le bon fonctionnement de l’organisme.


Et l’indice de protection dans tout cela ?


La puissance d’un écran est dosée par un indice qui varie généralement de SPF 6 à SPF 50. L’idée est d’adapter ses besoins de protection solaire en fonction de différents paramètres :

- Son style de vie

- Son phototype

- Les périodes de l’année


A savoir que dans la catégorie haute protection, la différence entre deux indices est faible : un SPF 15 par exemple filtre 92% des UVB ; un SPF 30 en filtre 96.7% et un SPF 50 en filtre 98%.

En revanche, ce qui compte c’est la bonne application de la protection solaire et ce en quantité suffisante. Un SPF 50, appliqué en parcimonie ou qu’une fois le matin sera bien moins efficace qu’un SPF 30 appliqué généreusement et régulièrement au fil de la journée.


Que ce soit pour les filtres minéraux ou chimiques, nous vous déconseillons une protection solaire sous format vaporisateur avec nanoparticules même s’ils sont pratiques à appliquer et à étaler. Les scientifiques ne sont pas encore en mesure de prouver leur innocuité en cas d’inhalation. Ce sont des particules fines si petites qui peuvent se retrouver dans les bronches ou même rejoindre le système sanguin. Ses minutes supplémentaires d’application en valent la peine et ce d’autant plus pour vos tout petits. Enfin, méfiez-vous aussi des mélanges filtres minéraux avec filtres chimique.





Ce qu'il faut retenir au sujet de la protection solaire


« Nous n’avons pas forcément le pouvoir de changer l’environnement dans lequel nous évoluons mais il ne faut pas sous-estimer notre pouvoir pour maitriser les effets qu’il a sur nous ».




Aujourd’hui, les marques cosmétiques ont développé de bonnes formules, ce qui nous permet forcément de trouver notre bonheur en terme de protection solaire. A nous donc de sélectionner le/les soin(s) solaire(s) les plus en adéquation avec la période de l’année, son phototype et son mode de vie. Au passage, pensons à prendre soin de la nature, c’est encore mieux !


Outre se protéger des rayons UV avec une protection solaire adaptée, vous pouvez également pousser la prévention contre le vieillissement précoce de la peau encore plus loin. Comment ? En consommant ou en appliquant des antioxydants par exemple. Sujet que nous pourrons aborder plus en détail dans un autre article. Restez à l’affût !


Sur ce, nous vous souhaitons un très très bel été,